Cybercriminalité : Les méthodes sans scrupules des criminels.

Le terme "cybercriminalité" couvre toutes les activités illégales sur internet.
Le terme "cybercriminalité" couvre toutes les activités illégales sur internet.

Les criminels exploitent la vulnérabilité humaine et tentent frauduleusement d’accéder à des informations confidentielles. La majorité des piratages repose sur ce principe et exploite la bonne foi des gens de façon éhontée et malhonnête. Les e-mails de phishing sont un exemple bien connu de ce phénomène délictueux.

https://www.generation-nt.com/cybercriminalite-comment-se-proteger-protection-actualite-1950592.html

Le phishing est une pratique qui a pour objectif de soutirer des renseignements personnels
Le phishing est une pratique qui a pour objectif de soutirer des renseignements personnels

Cette technique est très utilisée sur Internet par des fraudeurs via des emails, des liens, des faux sites web et des pièces jointes. Le phishing est un jeu d’arnaque en ligne et les « phishers » ne sont rien de plus que des spécialistes de l’arnaque qui s’y connaissent en nouvelles technologies. L’hameçonnage reste l’un des principaux vecteurs de la cybercriminalité.

Introduction et maintien frauduleux dans un système d’information.

En pleine recrudescence, de nombreuses attaques ciblent les particuliers mais aussi les entreprises et les administrations.

E-reputation,Fraudes, Contrats Informatiques Ecommerce, Concurrence Déloyale


>

Voir aussi :

Cybercriminalité: un site pour lutter contre le phishing.

Chapitre Ier : Nature du droit d’auteur
Article L111-1 En savoir plus sur cet article…
Modifié par Loi n°2006-961 du 1 août 2006 – art. 31 JORF 3 août 2006
L’auteur d’une oeuvre de l’esprit jouit sur cette oeuvre, du seul fait de sa création, d’un droit de propriété incorporelle exclusif et opposable à tous.

Ce droit comporte des attributs d’ordre intellectuel et moral ainsi que des attributs d’ordre patrimonial, qui sont déterminés par les livres Ier et III du présent code.

L’existence ou la conclusion d’un contrat de louage d’ouvrage ou de service par l’auteur d’une oeuvre de l’esprit n’emporte pas dérogation à la jouissance du droit reconnu par le premier alinéa, sous réserve des exceptions prévues par le présent code. Sous les mêmes réserves, il n’est pas non plus dérogé à la jouissance de ce même droit lorsque l’auteur de l’oeuvre de l’esprit est un agent de l’Etat, d’une collectivité territoriale, d’un établissement public à caractère administratif, d’une autorité administrative indépendante dotée de la personnalité morale ou de la Banque de France.

Les dispositions des articles L. 121-7-1 et L. 131-3-1 à L. 131-3-3 ne s’appliquent pas aux agents auteurs d’oeuvres dont la divulgation n’est soumise, en vertu de leur statut ou des règles qui régissent leurs fonctions, à aucun contrôle préalable de l’autorité hiérarchique.

Un client, victime de phishing donnant lieu à un paiement frauduleux, est négligent s’il communique volontairement les informations confidentielle relatives à sa carte.

A propos de Alain STEVENS 42 Articles
Prévention des risques et investigations depuis 1999